Paris : un ticket "Handi" pour stationner gratuitement

Depuis le 8 mars 2021, de nouvelles règles s'appliquent pour faire valoir le droit à la gratuité des automobilistes parisiens handicapés. Pour éviter la recrudescence de PV non justifiés, la mairie de Paris lance le ticket virtuel et gratuit "Handi".

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Si le stationnement est gratuit pour certaines personnes en situation de handicap, depuis mai 2015, sur toutes les places ouvertes au public sans limitation de durée (article en lien ci-dessous), des milliers d'entre elles reçoivent encore des contraventions, notamment en raison de l'automatisation des contrôles. Entre janvier 2018 et janvier 2020, 17 400 avaient ainsi été « émises illégalement », s'alarmait le Défenseur des droits dans un rapport intitulé « La défaillance du forfait post-stationnement (FPS) : rétablir les droits des usagers » (article complet en lien ci-dessous). Surnommés les « sulfateuses », ces véhicules scannent les plaques d'immatriculation automatiquement pour identifier les automobilistes qui n'ont pas régler la redevance. Impossible alors de repérer la présence éventuelle d'une carte européenne de stationnement (CES) ou d'une carte mobilité inclusion-stationnement (CMI-s) sur le pare-brise... Pour changer la donne, la mairie de Paris a lancé, le 8 mars 2021, le ticket virtuel « Handi », disponible sur les horodateurs (tarif n°6), les applications mobiles de paiement et leurs serveurs vocaux.

Activation immédiate

Ce nouveau dispositif est principalement destiné aux visiteurs en situation de handicap, les résidents parisiens à mobilité réduite disposant déjà d'un registre, nommé « Handi'Stat », sur lequel identifier leur véhicule. Ce ticket étant virtuel, son activation est immédiate. Il est valable 24 h consécutives et doit être pris du lundi au samedi, de 9h à 20h, hors jours fériés (pas d'exonération lors des épisodes de pollution). La vignette CES ou CMI-S, doit, en revanche, toujours être mise en évidence, pour éviter d'écoper d'un PV.

Le 11 mars 2021, des élus parisiens ont distribué, dans le troisième arrondissement de la Capitale, des flyers aux automobilistes concernés pour les sensibiliser sur ce dispositif encore méconnu.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.