Personnes de petite taille : le sport pour se dépasser?

Longtemps considérées comme inaptes au sport, les personnes de petite taille ont désormais pris possession des clubs handisport... Pas assez, déplore une association qui incite à développer leur pratique.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

« Quand j'étais jeune, on ne devait surtout pas faire de sport ! », se souvient Patricia Marquis, ancienne athlète de haut niveau de petite taille, aujourd'hui âgée de 51 ans. « J'adorais ça mais il fallait toujours que je me justifie », écrivait-elle, en 2017, dans les colonnes de Handisport Le Mag. Bien décidée à repousser ses limites, et surtout celles de ses professeurs et médecins, elle teste toutes les disciplines : équitation, natation, gymnastique, basket, canoë kayak... Son leitmotiv ? « Nous connaissons suffisamment notre corps pour sentir si l'on est capable de pratiquer une activité ou pas ! » Dans les années 2000, sa détermination est récompensée. La Fédération française handisport (FFH) crée la classification F40, réservée aux athlètes de moins d'1,25m pour les femmes et 1,30m pour les hommes. Par souci d'équité, elle crée ensuite une seconde catégorie, F41, pour ceux de moins d'1,37m et 1,45m.

Peu d'athlètes au sein du mouvement handisport

Deux décennies plus tard, « seule une vingtaine d'adhérents de France nano sport est aussi licenciée à la FFH, c'est assez peu », déplore Xavier Lafond, président de l'association nationale dédiée à la pratique du sport pour les personnes de petite taille. La Fédération propose pourtant une quinzaine de sports accessibles à ce public (canoë, football, haltérophilie, natation, rugby fauteuil, sarbacane, ski alpin, ski nordique, tennis de table, tir à l'arc, etc.). « Nous pouvons quasiment tout pratiquer même si les sports où il faut courir longtemps, ceux qui tapent sur les jambes, sont moins adaptés », poursuit-il. Une pratique, selon lui, essentielle pour rester en bonne santé. Alors, « pourquoi ces sportifs sont-ils si peu représentés au sein du mouvement handisport ? », interroge la FFH.

Un traitement adapté ?

Le besoin d'un traitement spécifique ? Selon elle, aux clubs de la FFH qui rassemblent des sportifs avec différents handicaps, ils préfèrent par exemple les Jeux mondiaux pour les personnes de petite taille, une compétition qui leur est exclusivement dédiée et leur offre la possibilité de s'inscrire dans plusieurs disciplines. « C'est en remportant les Jeux mondiaux de 2005, organisés à Rambouillet, que j'ai eu envie de me lancer dans le haut niveau », réagit Thomas Bouvais qui a depuis décidé d'ouvrir ses horizons. Né avec une achondroplasie, forme la plus courante de nanisme, il est aujourd'hui membre de l'équipe de France de para tennis de table, sans concourir dans une catégorie dédiée aux personnes de petite taille, ce qui le rend « vraiment content ». « Le handisport m'a permis de me confronter à des adversaires ayant différents handicaps, ajoute-t-il. Cela m'a aidé, comme le fait de jouer avec les 'valides', à ne pas avoir peur de l'inconnu. » Comme l'haltérophile Axel Bourlon, Thomas est en route pour les Jeux paralympiques de Tokyo 2021 (24 août -5 septembre). La FFH voit en lui un « ambassadeur de premier choix pour les personnes de petite taille en handisport ». Un exemple à suivre qui ne demande qu'à inspirer la relève…. Et pourquoi pas davantage ?

Agence spatiale européenne recherche parastronautes

Comme postuler à l'offre de l'Agence spatiale européenne (ESA) ? Pour contribuer à un « univers » plus inclusif, elle lance en mars 2021 sa nouvelle campagne de recrutement de « parastronautes » qui vise, notamment, à envoyer des personnes de petite taille ou atteintes des membres inférieurs dans l'espace (articles complets en lien ci-dessous). Mais, attention, les places sont rares pour cette nouvelle sélection, la première depuis onze ans au sein de l'Europe spatiale !

© FFH (grande) et Facebook Thomas Bouvais (petite)

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.