Plateforme Santé psy: pour aider les étudiants en difficulté

Le gouvernement lance le 10 mars 2021 la plateforme nationale d'accompagnement psychologique des étudiants en détresse. Ils pourront bénéficier d'au moins 3 séances gratuites. 1 300 psychologues sont mobilisés.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

1 300 psychologues volontaires prêts à intervenir pour accompagner les étudiants qui, depuis le début de la pandémie, crient souvent leur détresse, leur solitude et leur précarité financière… Concrétisant la promesse d'Emmanuel Macron, le ministère de l'Enseignement supérieur lance le 10 mars 2021, en partenariat avec la Fédération française des psychologues et de psychologie, une plateforme nationale pour leur proposer un accompagnement psychologique au plus près de leur domicile ou de leur lieu d'enseignement. Son nom ? santepsy.etudiant.gouv.fr. 80 psychologues sont par ailleurs recrutés pour renforcer les services de santé universitaire.

Comment ça marche ?

Cette plateforme vient en fait concrétiser la mise en place des « chèques psy » le 1er février (article en lien ci-dessous), qui auraient déjà été utilisés par 5 000 étudiants. A travers ce nouveau dispositif « santé psy », tout étudiant qui en ressent le besoin peut disposer d'un soutien psychologique sans avance de frais. Mais il devra d'abord passer par une consultation réalisée auprès d'un service de santé universitaire ou d'un médecin généraliste ; il sera ensuite orienté vers un psychologue, pour une première série de trois entretiens d'une durée de 45 minutes, renouvelables si besoin. Le coût sera pris en charge par l'établissement d'enseignement supérieur avec lequel ces psychologues volontaires auront passé convention, l'État finançant les universités à hauteur des consultations réalisées. Des séances en visio sont également disponibles sur le site.

D'autres ressources…

Cette plateforme s'adresse à tous les étudiants, « y compris ceux des établissements hors de la tutelle du ministère de l'Enseignement supérieur », précise ce dernier, qui promet qu'elle va « continuer d'évoluer en y intégrant chaque jour de nouveaux psychologues volontaires et de nouvelles fonctionnalités ». Le site soutien-étudiants.info, lancé durant la crise sanitaire, recense par ailleurs tous les services de soutien psychologiques existants au sein des trente académies françaises.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.